UTC :
Saint Barth :
Le Havre :
Stockholm :
Marstrand :

Actualités

24/02/11 : Tous autour du Monde

Que ce soit en solitaire (Thomas Coville sur le Trimaran Sodebo), en double (les participants à la Barcelona World Race) ou en équipage (sportif pour le trimaran Banque Populaire V ou scientifique pour Tara), tous on choisi le Monde pour s'exprimer et Géovoile pour partager. C'était l'occasion d'innover. Encore.


Certes, la projection orthographique (car c'est d'elle dont il s'agit) n'est pas une nouveauté pour Géovoile. Elle accompagnait déjà sa toute première cartographie en 2005 (voir actualité de 2 décembre 2008). De statique et centrée sur l'Atlantique à l'époque, elle est devenue dynamique en 2008 pour accompagner les tours du Monde de Franck Cammas et Thomas Coville. Mais ses possibilités de rotation limitées à quelques degrés vers le sud, son rafraîchissement gourmand en ressources et l'absence de fonctionnalités de base comme la limite jour/nuit ou la météo, frustraient les plus exigeants (à commencer par votre serviteur) et la cantonnaient au statut de complément à la cartographie Mercator, considérée alors comme "principale".


Intégrée à la version 3 des cartographies Géovoile, la projection orthographique (comme toutes les projections mathématiques) exprime désormais tout son potentiel en bénéficiant d'une fluidité exceptionnelle. Ne souffrant par ailleurs d'aucune restriction (limite jour/nuit, météo, Géoblog et règle de mesure... tout y figure), elle peut désormais prétendre au statut de représentation "principale", pour le plus grand bonheur des amateurs de voile et de cartographie qui savent pertinemment que le grand sud est tout sauf une longue ligne droite entre Bonne Espérance et le Horn.



Barcelona World Race : Projection orthographiqueProjection Mercator

Tour du Monde de Thomas Coville : Projection orthographiqueProjection Mercator

Expédition Tara Océans : Projection orthographiqueProjection Mercator

ExtranetHauwell Studios