UTC :
Saint Barth :
Le Havre :
Stockholm :
Marstrand :

Actualités

10/05/10 : Quand la technique devient ludique

Vous le savez bien maintenant, Géovoile ne cède jamais à la facilité quand il s'agit de mettre en place une nouvelle fonctionnalité, aussi simple puisse-t-elle paraître. La récompense est d'autant plus grande quand l'effort purement technique révèle une dimension ludique inattendue.


Ce fut le cas dernièrement avec la mise en place de la règle de mesure. Quoi de plus bête en apparence : un point A, un point B, la formule de l'orthodromie et le tour est joué.


Oui mais voilà. Cela se complique dès qu'il s'agit de relier ces deux points. Car tirer un simple trait serait ignorer la définition même de l'orthodromie : Arc de grand cercle passant par A et B. Matérialisée sur un planisphère, cette orthodromie n'est donc qu'exceptionnellement rectiligne. Dans la plus grande majorité des cas, il s'agit d'une courbe, qui parfois même s'inverse à l'équateur.


Cette courbe "étrange", que nous invoquons pourtant chaque fois que nous parlons de distance à vol d'oiseau, nous réserve quelques surprises. Ainsi, au départ de Wellington en Nouvelle-Zélande, est-il plus court de passer par les États-Unis pour se rendre à Lisbonne... et par l'Afrique pour se rendre à Barcelone !


L'utilisation de cette règle de mesure (sur la cartographie du suivi de l'expédition TARA par exemple) prend alors une dimension ludique inattendue en nous faisant (re)découvrir certaines évidences liées à la sphéricité de notre planète.



ExtranetHauwell Studios