UTC :
Saint Barth :
Le Havre :
Stockholm :
Marstrand :

Actualités

10/12/09 : Retour sur les précédentes versions

Disponible en version 3 depuis quelques semaines, la cartographie Géovoile fait un bon technologique sans précédent qui lui permet de flirter avec les limites actuelles du web pour en exploiter toutes les possibilités. Mais avant de détailler ces dernières, faisons d'abord un bref historique des précédentes versions.


La version 1 est née d'une amitié avec le skipper Nicolas Marchand, pour permettre le suivi de sa saison 2005 en classe 6.50. La marque Géovoile n'existait pas encore mais ce qui fera son succès futur était déjà en place : une clarté maximale et des fonctionnalités exclusives qui amélioraient notablement l'expérience utilisateurs par rapport aux cartographies en vogue à l'époque. Quatre ans après, la maîtrise de certaines de ces fonctionnalités pourtant copiées depuis longtemps, reste l'apanage de Géovoile et continue de faire sa force.


La version 2, apparue en 2006 pour illustrer la Route du Rhum du team Banque Populaire, accompagnait également la création de la marque Géovoile et du site correspondant. Elle consolidait le code de la version 1 et offrait une base commune pour le suivi des courses et records qui allaient suivre (Cap Istanbul, Trophée BPE, Transat AG2R, Transat Jacques Vabre, Route de la Découverte, Trophée Jules Verne etc...).
C'est sur cette base solide que reposaient encore la cartographie de la dernière Volvo Ocean Race et celle de la toute première édition de l'Istanbul Europa Race.
Parmi les nouveautés mises en place durant ces trois dernières années, la plupart sont toujours exclusives à Géovoile : lecture animée de la course corrélée aux données météo, limite jour/nuit, zone de visibilité, projection orthographique et tout dernièrement GeoBlog. Après ces trois années de bons et loyaux services cette version 2 méritait sa retraite.


Disponible depuis début novembre 2009, la version 3 fait table rase. Entièrement repensée pour répondre aux diverses demandes qui se sont multipliées ces derniers mois (application météo et océanographique, suivi de flottes commerciales ou d'expéditions scientifiques) cette version 3 de la cartographie Géovoile réussit l'exploit d'améliorer encore ce qui faisait déjà l'unanimité auprès des utilisateurs : sa fluidité et son intuitivité. Comment ? C'est ce que nous verrons lors d'une prochaine lettre d'information.



Transat Jacques Vabre en v3 : http://jacques-vabre.geovoile.com/


ExtranetHauwell Studios